Votre droit aux droits dans les dix amendements constitutionnels

Les États-Unis d’Amérique sont uniques, avec un système de gouvernance tout à fait unique. C’est le seul pays au monde qui permet à ses citoyens d’être la dernière ligne contre ceux qui imposeraient un régime tyrannique et asserviraient le peuple s’ils le pouvaient. Voici un aperçu de dix amendements constitutionnels, la Déclaration des droits.

La preuve réside dans les clauses des dix énoncés suivants. Ils représentent l’essence de la république que tout citoyen américain devrait, voire doit, connaître et comprendre clairement.

Les dix clauses suivantes sont les amendements à la Constitution américaine. Ce sont les droits donnés à chaque citoyen américain pour lesquels les citoyens doivent être prêts à se battre, afin que la chaîne générationnelle continue sans interruption. Ces modifications accordent à chaque citoyen ses droits inaliénables à la liberté.

Ces clauses ne sont pas nouvelles. Cependant, les réciter garantit souvent qu’ils restent frais dans l’esprit. N’oubliez pas que l’utilisation du mot « DEVRA » est un puissant « terme de l’art » qui a une signification juridique spécifique.

Si vous ne le saviez pas, ce sont les dix premiers amendements constitutionnels des États-Unis, le People’s Bill of Rights.

Ces amendements ont prévalu et existent toujours parce que des générations d’Américains se sont battus et sont morts pour les garder intacts. C’est maintenant au tour de la génération actuelle de les embrasser pleinement, de se battre pour eux si nécessaire, ou tout simplement de les perdre. C’est le CHOIX du peuple américain.

Chacun de ces dix (10) droits est emboîté comme les pierres d’un arc de clé. Enlevez n’importe laquelle des pierres et toute la structure ne peut plus tenir; ça va s’effondrer. C’est le pouvoir que les pères fondateurs de la République américaine ont attribué au peuple américain. Le fardeau de leur entretien a été placé sur les épaules de chaque citoyen.

Nous sommes témoins qu’il y a ces Américains qui ont essayé, essaient maintenant et essaieront à l’avenir de retirer ces droits, un par un. De nos jours, certains prétendent que ces droits ne correspondent pas au monde d’aujourd’hui et sont redondants. La plupart de ces gens ne sont pas stupides – ils savent qu’ils sapent délibérément les droits des gens.

Cependant, chaque Américain ne devrait jamais oublier l’ensemble « Arche des droits du peuple ». Les droits du peuple s’effondreront tous, si même l’un des droits est retiré de l’ensemble de la structure.Déclaration des droits - Dix amendements constitutionnels

Les dix amendements constitutionnels

I – Le Congrès ne fera aucune loi concernant l’établissement d’une religion ou en interdisant le libre exercice ; ou restreignant la liberté d’expression ou de la presse ; ou le droit du peuple de se réunir pacifiquement et de demander au gouvernement de réparer ses griefs.

II – Une milice bien organisée, étant nécessaire à la sécurité d’un Etat libre, le droit du peuple de détenir et de porter des armes, ne sera pas enfreint.

III – Nul militaire ne pourra, en temps de paix, être logé dans une maison, sans le consentement du propriétaire, ni en temps de guerre, que de la manière prescrite par la loi.

IV – Le droit des personnes à la sécurité de leurs personnes, maisons, papiers et effets, contre les perquisitions et saisies abusives, ne sera pas violé, et aucun mandat ne sera délivré, mais sur une cause probable, appuyée par serment ou affirmation, et décrivant notamment le lieu à perquisitionner et les personnes ou choses à saisir.

V – Nul ne sera tenu de répondre d’un crime capital ou autrement infamant, si ce n’est sur présentation ou mise en accusation d’un grand jury, sauf dans les cas survenus dans les forces terrestres ou navales, ou dans la milice, lorsqu’elle est en service effectif dans temps de guerre ou de danger public ; et personne ne sera passible, pour la même infraction, d’être mis deux fois en danger de mort ou d’intégrité physique ; il ne sera pas non plus contraint, dans une affaire criminelle, à témoigner contre lui-même, ni privé de la vie, de la liberté ou de la propriété, sans une procédure régulière ; la propriété privée ne doit pas non plus être prise pour un usage public, sans juste compensation.

VI – Dans toutes les poursuites pénales, l’accusé jouira du droit à un procès rapide et public, par un jury impartial de l’État et du district où le crime aura été commis, lequel district aura été préalablement déterminé par la loi, et informé de la nature et de la cause de l’accusation ; être confronté aux témoins à charge ; d’avoir une procédure obligatoire pour obtenir des témoins en sa faveur et d’avoir l’assistance d’un avocat pour sa défense.

VII – Dans les procès de droit commun, où la valeur en litige dépassera vingt dollars, le droit d’être jugé par un jury sera préservé, et aucun fait jugé par un jury ne sera réexaminé autrement devant un tribunal des États-Unis, que selon aux règles du droit commun.

VIII – Aucune caution excessive ne sera exigée, ni des amendes excessives imposées, ni des peines cruelles et inusitées infligées.

IX – L’énumération, dans la Constitution, de certains droits, ne doit pas être interprétée comme en niant ou dénigrant d’autres retenus par le peuple.

X – Les pouvoirs non délégués aux États-Unis par la Constitution, ni interdits par elle aux États, sont respectivement réservés aux États, ou au PEUPLE.

Trafiquer les droits du peuple américain

De nos jours, le parti à tendance fasciste, nommé à tort Parti démocrate, travaille de manière détournée pour supprimer ces droits, un par un par

En effet, les fascistes peuvent bloquer ces droits, les tordre et ne pas les faire respecter. Néanmoins, tant que la Constitution américaine existe et n’est pas anéantie d’un trait de plume, ils ne peuvent pas les supprimer. Surtout, c’est aux Américains, Nous, le Peuple, de protéger ces Droits, leurs Droits.

Que se passe-t-il lorsqu’il n’y a pas de Constitution ?

Rouleau de la déclaration d'indépendance de l'État d'Israël — Wikipédia
Rouleau de la déclaration d’indépendance de l’État d’Israël — Wikipédia

Israël est un exemple de ce qui se passe lorsqu’il n’y a pas de constitution. Dans son acte fondateur, Israël, pays libre, n’a jamais adopté de Constitution. Ce fut un échec majeur de l’État moderne des fondateurs d’Israël. Cela s’est produit parce que l’un de ses fondateurs éminents, David Ben Gourion et son Parti travailliste socialiste de gauche ne pensaient pas qu’une Constitution était nécessaire et n’en voulaient pas.

Cela révèle la véritable nature du mouvement socialiste-travailliste israélien ; ils ne voulaient pas d’un gouvernement israélien démocratique, ils voulaient un gouvernement monolithique de gauche qui consacrerait leur bloc socialiste-travailliste au pouvoir pour toujours.

Ne pas avoir de Constitution a laissé les Israéliens sans défense contre la tyrannie. C’est ce à quoi nous assistons aujourd’hui avec le gouvernement anarchique de Yair Lapid et la bouche de la tyrannie, le système judiciaire politiquement de gauche.

David Ben Gourion proclame la création de l'État d'Israël, 14 mai 1948-Wikipedia
David Ben Gourion proclame la création de l’État d’Israël, 14 mai 1948-Wikipedia


Prévisions des prochaines élections américaines de mi-mandat le 8 novembre 2022,

Pas question pour Joseph Biden, qui s’est caché dans son sous-sol pendant les six mois précédant la dernière élection remportée contre le président Trump en 2020 ! Boden a-t-il reçu 81 millions de votes, 12 millions de votes de plus que Barack Obama n’en a jamais reçu ? Beaucoup de gens en doutent. Chaque Américain devrait douter de cette affirmation comme d’un non-sens total de la propagande. Au moins la moitié de la population pense que Joseph Biden est un président illégitime ; plus encore, à tous les niveaux, un fonctionnaire voyou, un ignoble menteur qui détruit systématiquement le pays qu’il préside.

Le 8 novembre 2022 permettra au peuple américain de s’exprimer avec son bulletin de vote. Une énorme vague rouge républicaine devrait stopper la trajectoire destructrice du Parti démocrate, à moins qu’il ne triche à nouveau, comme il l’a fait en 2020 !

La liste électorale des 5 rejets publics

Voici cinq choses principales que les gens doivent rejeter.

  1. L’inflation créée par le Congrès ;
  2. L’ouverture des frontières et l’invasion du pire du pire dans le pays ;
  3. Crime hors de contrôle partout;
  4. L’absurdité de l’entrave sociale «Woke», y compris l’engouement insensé des chirurgies transgenres sans l’approbation et / ou la connaissance des parents, qui devrait être abordée comme un crime punissable ;
  5. Avortement à durée indéterminée.

La folie des marxistes-fascistes qui dirigent actuellement le pays doit cesser.

Tout dépend de nous, le peuple

Il appartient aux citoyens de protéger leurs droits inaliénables inscrits dans ces dix amendements constitutionnels. Malheureusement, ces dernières années, nous avons constaté que trop de gens ne font pas preuve de bon sens ou d’esprit critique. Ils sont imprégnés d’apathie et n’ont pas la volonté de défendre leurs propres droits.

Cet essai est un rappel à tous les citoyens américains : ne permettez à personne de modifier vos droits conférés par Dieu et par la Constitution. Défendez fermement vos droits.

En une semaine, chaque citoyen américain peut aider à ne plus être privé de ses droits inaliénables.

La folie des marxistes-fascistes qui dirigent actuellement le pays doit cesser.

Votez intelligemment. Les représentants de votre État élus cette année aideront à déterminer qui sera élu président des États-Unis en 2024. Réfléchissez bien ; pensez à VOTRE avenir, pensez à la survie des États-Unis en tant que République qui offre la liberté et des droits inaliénables.

Une fois nos droits effacés, si le peuple ne les soutient pas, il sera presque impossible de les récupérer.