Les hôpitaux régionaux vont commencer la chirurgie de la rétinopathie diabétique

La ministre de la Santé, le Dr Jane Ruth Aceng, a révélé un plan gouvernemental visant à étendre la chirurgie de la rétinopathie diabétique à tous les hôpitaux régionaux.

Aceng a déclaré que la maladie de la cécité oculaire est actuellement traitée dans quelques hôpitaux sélectionnés situés principalement dans la région centrale.

Elle a fait cette annonce lors de la présentation d’un bilan d’action sur les résolutions du Parlement de mai 2021 à mai 2022 lors de la séance plénière présidée par le vice-président, Thomas Tayebwa, le jeudi 24 novembre 2022.

“Lorsque la rétinopathie s’est déjà produite, le traitement repose sur une intervention chirurgicale. Il s’agit d’un traitement spécialisé et n’est proposé que par les ophtalmologistes de l’hôpital national de référence de Mulago, de l’hôpital de Mengo et de l’hôpital de Ruharo dans le district de Mbarara », a-t-elle déclaré.


Elle a cependant déclaré que son ministère avait trouvé un moyen d’effectuer des opérations chirurgicales dans tous les hôpitaux régionaux, afin d’atteindre la majorité qui ne peut pas se déplacer vers les hôpitaux limités.

« Le Plan de soins oculaires du ministère de la Santé 2020-2025 propose d’étendre ces services à tous les hôpitaux régionaux de référence par l’équipement, la formation et le recrutement de spécialistes. Des plans sont en cours pour se procurer l’équipement indispensable et former au moins deux personnes par an”, a-t-elle déclaré.

Elle a déclaré que le ministère avait intensifié la sensibilisation sur la nécessité d’un dépistage précoce du diabète et de la rétinopathie liée à l’hypertension artérielle. Des services de dépistage gratuits sont offerts à la clinique ophtalmologique de Mulago et dans tous les établissements de santé publics à partir du niveau du centre de santé quatre et au-dessus, a-t-elle ajouté.

Concernant la résolution du Parlement demandant au gouvernement d’offrir des médicaments gratuits aux Ougandais atteints de diabète et d’hypertension artérielle, Aceng a déclaré que le gouvernement avait alloué 3 milliards de shillings aux maladies non transmissibles (MNT), notamment le diabète et l’hypertension artérielle.

En conséquence, a-t-elle déclaré, des médicaments pour la gestion de la pression artérielle et du diabète ont été achetés et distribués à tous les établissements publics.

“Le financement des MNT a commencé par la fourniture d’insuline gratuite à tous les hôpitaux publics. Cela a ensuite été intégré à la ligne budgétaire plus large des MNT et des soins palliatifs avec les sous-composantes de l’hypertension, du diabète, de la drépanocytose, de la santé mentale et de la morphine orale pour les soins palliatifs », a-t-elle déclaré.

Consciente du fardeau et de la mortalité croissants dus aux MNT, Aceng a appelé les Ougandais à être attentifs au dépistage précoce, en particulier pour le diabète et l’hypertension artérielle, qui, selon elle, sont les plus courants.

Elle a dénoncé le niveau de méconnaissance des maladies non transmissibles, citant une étude récente qui indiquait que 75 % des adultes souffrant d’hypertension ignoraient leur statut.

Avez-vous une histoire dans votre communauté ou une opinion à partager avec nous : Écrivez-nous à Editorial@watchdoguganda.com