Enfin, le tribunal libère Ahmed Idris

La Haute Cour fédérale d’Abuja a accordé une caution au comptable général suspendu de la Fédération, Ahmed Idris, pour des allégations de détournement de fonds publics d’un montant de 109,5 milliards de nairas.

Idris et ses co-accusés ont été libérés sous caution jeudi alors qu’il respectait les termes et conditions fixés par la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC)

Selon la décision du tribunal, les accusés ont été interdits de voyager hors du pays ou de quitter le territoire de la capitale fédérale, sauf avec l’autorisation du tribunal, car leurs passeports ont été condamnés par le tribunal et ont été restreints par la loi pour obtenir un nouveau passeport.

Le juge Adeyemi Ajayi, qui a statué sur la séance, a ajouté qu’ils ne sont pas autorisés à obtenir un nouveau passeport tant que l’affaire ne sera pas résolue. Il a dit que leur caution serait révoquée s’ils se comportaient autrement.

Le juge de première instance a décidé sur la base que les accusateurs des accusés n’avaient pas encore été prouvés.

Malgré les 14 chefs d’accusation portés contre lui, le tribunal a statué que les accusés avaient droit à une caution en vertu de la loi.