Le gardien iranien blessé à la tête ne jouera pas pour le reste de la Coupe du monde 2022

MOSCOU (Spoutnik) – Le gardien de but iranien, Alireza Beiranvand, qui s’est blessé à la tête lors du match d’ouverture de la Coupe du monde contre l’Angleterre lundi, ne jouera pas pour le reste du tournoi, a rapporté le portail d’information iranien Khabaronline.

Lundi, l’Angleterre s’est imposée 6-2 contre l’Iran au premier tour de la phase de groupes de la Coupe du monde FIFA 2022 au Qatar. Beiranvand a été blessé après avoir affronté la tête de son coéquipier au début du match, ce qui a obligé le gardien de but à demander l’aide médicale du personnel de l’équipe nationale pendant près de 10 minutes car il n’a finalement pas pu reprendre le match.

Selon le portail d’information, le gardien de but a été envoyé à l’hôpital après le match avec une commotion cérébrale et il ne jouera plus dans le tournoi.

La blessure sur le terrain a soulevé diverses questions de la part des spectateurs et des commentateurs après que Beiranvand ait été initialement autorisé à revenir au jeu après avoir été vu par des médecins.

Au centre de la scène pour la plupart des téléspectateurs se trouvait le protocole de la FIFA sur les commotions cérébrales, qui stipule qu’un joueur doit être retiré du terrain dans le cas où un joueur présente “des signes ou des symptômes de lésions cérébrales” ou si une “blessure par commotion cérébrale est suspectée”.

Beiranvand a ensuite été remplacé par son compatriote gardien Hossein Hosseini.

L’équipe nationale iranienne jouera au moins deux matchs de plus en Coupe du monde. Vendredi, elle jouera contre le Pays de Galles et le 29 novembre, l’équipe affrontera les États-Unis.