Un tremblement de terre fait des dizaines de morts en Indonésie — RT World News

L’île principale du pays, Java, a été frappée par des secousses de magnitude 5,6, selon l’USGS

Des dizaines de personnes ont été tuées et des centaines blessées lorsque l’île principale de l’Indonésie, Java, a été secouée par un tremblement de terre lundi.

Le tremblement de terre avait une magnitude de 5,6, avec son épicentre situé dans la région de Cianjur à l’ouest de l’île, a indiqué l’United States Geological Survey (USGS).

Les secousses ont provoqué de vastes ravages dans la région, le porte-parole de l’administration locale de la ville de Cianjur ayant déclaré à l’AFP que “Il y a eu des dizaines de personnes tuées.”

“Des centaines, voire des milliers de maisons sont endommagées. Jusqu’à présent, 44 personnes sont mortes”, a ajouté le fonctionnaire.

Plus tôt, le chef de l’administration de Cianjur, Herman Suherman, a déclaré à Metro TV plusieurs dizaines de morts et au moins 300 personnes blessées, la plupart d’entre elles étant hospitalisées avec “fractures d’être pris au piège par les ruines des bâtiments.”


La ville et le district de Cianjur, dont la population est estimée à près de 175 000 habitants, sont situés à environ 120 kilomètres au sud-est de la capitale indonésienne, Jakarta.

La secousse du tremblement de terre a également été ressentie à Jakarta, les gens se précipitant à l’extérieur des bâtiments. Cependant, aucun cas de décès ou de destruction dans la capitale n’a été signalé jusqu’à présent.

L’agence météorologique du pays a averti les habitants que “il pourrait y avoir des répliques potentielles” et a appelé les ménages à s’abstenir de retourner chez eux pour l’instant.

Située le long de la soi-disant «ceinture de feu du Pacifique» – où plusieurs plaques tectoniques se rencontrent, entraînant la majorité des volcans et des tremblements de terre du monde – l’Indonésie n’est pas étrangère aux tremblements de terre meurtriers.

Un tremblement de terre de magnitude 6,2 a frappé l’île de Sulawesi en janvier de l’année dernière, tuant plus de 100 personnes et détruisant des milliers de maisons.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :