Quatre sites de torture découverts à Kherson après la retraite de la Russie : Ukraine

Les troupes russes ont détenu illégalement des personnes et les ont brutalement torturées, a déclaré l’Ukraine. (Dossier)

Kyiv :

L’Ukraine a déclaré lundi avoir identifié quatre endroits où les forces russes ont torturé des détenus à Kherson avant que Moscou ne retire ses troupes de la ville du sud de l’Ukraine.

Depuis que l’armée russe s’est retirée le 11 novembre après avoir occupé la ville pendant huit mois, Kyiv a accusé les forces de Moscou d’avoir perpétré des exactions à une échelle “horrible”.

Le bureau du procureur général a déclaré que des responsables avaient inspecté “quatre locaux” où les troupes russes “détenaient illégalement des personnes et les torturaient brutalement”.

Les forces russes ont mis en place des “pseudo-agences d’application de la loi” dans les centres de détention de Kherson ainsi que dans un poste de police, a-t-il indiqué dans un communiqué.

Des morceaux de matraques en caoutchouc, une batte en bois, une lampe à incandescence et “un appareil avec lequel les occupants ont torturé des civils à l’électricité” ont été retrouvés, ont indiqué les procureurs.

“Les forces de l’ordre continuent de recueillir des preuves” de ce que les responsables ukrainiens ont qualifié de “crimes” commis par l’armée russe, ajoute le communiqué.

Les autorités russes ont également laissé des papiers documentant l’administration des sites de détention, a ajouté le procureur.

La semaine dernière, le médiateur ukrainien Dmytro Lubynets a qualifié d'”horribles” l’ampleur des tortures découvertes à Kherson.

L’AFP s’est entretenue la semaine dernière avec un habitant de Kherson qui a déclaré avoir passé des semaines en détention où il a été battu et électrocuté par les forces russes et pro-russes.

(À l’exception du titre, cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de NDTV et est publiée à partir d’un flux syndiqué.)

Vidéo du jour en vedette

Devant la caméra, un agent de sécurité non armé aux États-Unis s’attaque à un homme avec un fusil d’assaut