Le comité des représentants menace de pénaliser les gouvernements des États qui détournent les subventions de l’UBEC | Warritatafo

Le président du comité de la Chambre des représentants sur l’éducation de base, le professeur Julius Ihonvbere, a averti que les gouvernements des États qui détournent les subventions de l’UBEC seront pénalisés.

Il a déclaré que des mesures seront également prises pour récupérer certaines installations abandonnées que la commission a attribuées à certains gouvernements d’État défaillants.

S’exprimant après une visite de surveillance et d’évaluation de deux jours des projets subventionnés par l’UBEC dans l’État de Kwara, le président a déclaré qu’il existe des sanctions pour les États où l’UBEC a alloué des infrastructures essentielles à certains gouvernements d’État mais a été abandonné.

“Nous modifions la loi UBEC, afin qu’elle puisse récupérer ces installations et les mettre à la disposition du public.”

Il a déclaré que le comité cherchait également des moyens d’obliger le respect de la loi du pays, une situation dans laquelle les États qui n’ont pas accédé à la subvention de marche ou qui ont accédé à la subvention de marche mais l’ont utilisée à tort seront passibles de sanctions.

Il a également révélé que “les gouvernements des États qui se conforment aux plans d’action de l’UBEC seront récompensés par plus de soutien pour les encourager à en faire plus”.

“A notre niveau du comité, l’Assemblée nationale et l’UBEC, les États qui ont parfaitement utilisé les subventions de l’UBEC comme l’État de Kwara, recevront un soutien supplémentaire en guise de récompense, ce qui les encouragera à en faire plus.”

Ihonvbere a condamné certains gouvernements d’États pour avoir fait ce qu’il a décrit comme un travail insipide, affirmant que la liste de ces États sera rendue publique par le comité.

Il a conseillé aux gouvernements des États de prendre au sérieux l’éducation de base dans leur propre intérêt, car “les voitures à l’épreuve des balles, les chiens et les barbelés ne peuvent pas les sauver de la colère des enfants non éduqués, maltraités et marginalisés par les conséquences”.

Le président du comité, qui a déclaré que l’État méritait une tape dans le dos, a félicité la direction du Conseil de l’éducation de base universelle de l’État de Kwara et son président, le professeur Sheu Raheem Adaramaja, pour leur suivi approprié et leur insistance sur la qualité des travaux fournis par les entrepreneurs chargés des projets.

Le président de l’État SUBEB, le professeur Adaramaja, a informé que les projets scolaires couvraient la rénovation, la construction et le remodelage complet de diverses structures dans au moins 605 écoles publiques de l’État, y compris la fourniture de mobilier, de toilettes publiques et d’installations d’eau.

Certaines des écoles visitées par le comité comprenaient l’école primaire Ogele LGEA, l’école primaire Ogele et Otte LGEA Otte-Oja (toutes deux dans la zone du gouvernement local d’Asa) et l’école secondaire Sheikh Alimi Junior (Ilorin West).

L’école secondaire du premier cycle d’Amoyo (Ifelodun) a également été visitée ; École secondaire Gaa-Akanbi (Ilorin Sud); École primaire Shao LGEA, Shao (Moro); et Adeta UBEC Model Smart School dans le gouvernement local d’Ilorin West de l’État.

Les autres membres du Comité ad hoc de l’Assemblée nationale sur la visite de contrôle étaient : L’hon. Champignons Akinfolarin; Hon. Bachir Daoudu ; Hon. Oluyemi Taiwo; Hon. Mufutau Egberongbé ; Hon. Cuisinier Ganiyu Olododo ; Hon. Sylvester Ogbaga; Hon. Usman Abdullahi ; Hon. Peter Owolasi; et l’hon. Bukola Oyewo.

Le comité des représentants a menacé de pénaliser les gouvernements des États détournant les subventions de l’UBEC