La population mondiale atteint 8 milliards, la croissance la plus rapide en Afrique : « C’est Dieu qui donne les enfants »

Le monde a franchi une nouvelle étape mardi. La population mondiale a atteint 8 milliards de personnes, selon une projection des Nations Unies.

L’ONU et d’autres responsables publics se tordent les mains sur ce qu’ils considèrent comme une surpopulation de la planète. Mais les experts économiques soulignent que la croissance démographique peut conduire à une croissance économique qui est bonne pour tout le monde.

La majeure partie de la croissance mondiale se produit en Afrique subsaharienne. Les populations de la région augmentent de 2,5 %, soit plus de trois fois la moyenne mondiale.

Dans cette partie du monde, les enfants sont toujours considérés comme une bénédiction de Dieu parce qu’ils peuvent aider à soutenir leurs aînés. “Au Nigeria, nous pensons que c’est Dieu qui donne les enfants”, a déclaré Eunice Azimi, courtier d’assurance à Lagos et mère de trois enfants. “Ils voient cela comme plus vous avez d’enfants, plus vous avez d’avantages.”

Même les théoriciens du climat de gauche disent que la croissance démographique dans ces pays ne « menace pas la planète ». “La population n’est pas le problème, c’est la façon dont nous consommons qui est le problème – changeons nos habitudes de consommation”, a déclaré Charles Kenny, chercheur principal au Center for Global Development à Washington.

La Chine est toujours la nation la plus peuplée du monde, mais l’Inde devrait la dépasser dans l’année à venir.

Les États-Unis occupent la troisième place avec une population qui atteint désormais 337 millions d’âmes. Mais le taux de croissance des États-Unis en 2021 n’était que de 0,1 %, le plus bas depuis la création du pays.

Pendant ce temps, l’ONU admet que les taux de population devraient en fait chuter de 1% ou plus dans 61 pays.

L’ONU prévoit que la population mondiale atteindra environ 8,5 milliards en 2030, 9,7 milliards en 2050 et 10,4 milliards en 2100.