La Bulgarie, la Roumanie et la Croatie prêtes à participer pleinement à l’espace Schengen

La Commission européenne a demandé au Conseil européen de prendre sans plus tarder les décisions nécessaires pour permettre à la Bulgarie, la Roumanie et la Croatie de participer pleinement à l’espace Schengen. Dans une communication adoptée le 16 novembre, la Commission a dressé le bilan des réalisations remarquables des trois États membres dans l’application des règles de Schengen.

La Commission a déclaré que “depuis des années, ces États membres ont contribué de manière significative au bon fonctionnement de l’espace Schengen, y compris pendant la période de la pandémie et plus récemment face aux conséquences sans précédent de la guerre en Ukraine”.

Alors que les trois pays sont déjà partiellement liés par les règles de Schengen, les contrôles aux frontières intérieures avec ces États membres n’ont pas été levés et ils ne bénéficient donc pas de tous les avantages liés à l’appartenance à l’espace Schengen sans contrôles aux frontières intérieures.

“Faire pleinement partie de l’espace Schengen est une exigence pour ces États membres et ils devraient donc être autorisés à le faire étant donné qu’ils remplissent les conditions”, selon la communication de l’UE.

Sous l’impulsion de la présidence tchèque, le Conseil Justice et Affaires intérieures votera le 8 décembre sur la pleine participation de la Bulgarie, de la Roumanie et de la Croatie à l’espace Schengen sans contrôles aux frontières intérieures.