Un panache de gaz et de cendres s’élève du cratère après l’explosion du volcan Chaparrastique à San Miguel | Monde | Nouvelles

Les responsables de la Direction générale de la protection civile d’El Salvador ont observé une augmentation des niveaux d’activité provenant du volcan Chaparrastique. Le volcan a commencé à montrer plus de signes d’activité cette semaine le 16 novembre et une autre explosion a été enregistrée le 19 novembre.

En raison de l’activité récente provenant du volcan, les autorités ont émis un avertissement pour San Miguel et ont également établi des voies d’évacuation et des abris.

Cependant, les autorités doivent encore ordonner une évacuation obligatoire pour la zone locale ou augmenter le niveau d’alerte du volcan.

Le ministère salvadorien de l’environnement et des ressources naturelles a déclaré sur Twitter que des explosions mineures continuent d’être enregistrées et vues à travers le créateur central ainsi que l’expulsion de gaz et de cendres.

La dernière explosion enregistrée par le ministère s’est produite vendredi à 17 h 47, selon les médias sociaux.

La Direction générale de la protection civile d’El Salvador a demandé aux habitants de suspendre les activités agricoles et touristiques situées près du périmètre de trois kilomètres du cratère.

Sur leur site internet, ils ont déclaré : “Il y a eu de légères explosions, des émanations de gaz et de vapeur d’eau, à travers le cratère principal qui a généré des nuages ​​de gaz et de cendres.”

Les autorités demandent également aux résidents de porter un masque pour se protéger.

Ils conseillent également aux habitants de rester calmes et d’être attentifs aux instructions supplémentaires.

LIRE LA SUITE : “Le Qatar ne peut pas se cacher des projecteurs du monde”

Cependant, le volcan est dans sa phase active actuelle depuis décembre 2013.

À l’époque, les autorités ont déclaré qu’elles évacueraient les personnes à moins de trois kilomètres du volcan et avaient mis en place des abris d’urgence.

Armando Vividor, un responsable de la protection civile, a déclaré à l’époque que 5 000 personnes vivaient autour du volcan.

Il a ajouté: “Les évacuations ont commencé presque juste après l’explosion.”

Personne n’a été blessé lors de l’éruption de 2013, mais on pouvait voir des cendres chaudes et de la fumée s’échapper du volcan et l’odeur de soufre entourait les villes voisines.