St. Vincent et les Grenadines accueilleront 500 tonnes d’engrais marocains en 2023

Saint-Vincent-et-les Grenadines prévoient d’accueillir 500 tonnes d’engrais marocains en 2023, selon le Premier ministre Ralph Gonsalves.

L’expédition reflète la coopération croissante entre Rabat et Kingstown dans des secteurs clés tels que l’éducation, l’agriculture et le commerce. Les deux pays élaborent actuellement “une feuille de route pour les relations au cours des trois à cinq prochaines années”, a déclaré jeudi Gonsalves aux médias locaux.

“Une fois que nous aurons finalisé cela avec les Marocains, aucun agriculteur ne dépensera d’argent en engrais l’année prochaine”, a expliqué le Premier ministre, ajoutant que l’envoi s’ajoute aux 40 000 sacs d’urée vénézuélienne qui devraient donner un “grand coup de pouce” à la l’agriculture nationale.

Une délégation de responsables marocains s’est rendue cette semaine à Saint-Vincent-et-les Grenadines pour renforcer la coopération avec la nation du sud des Caraïbes. Le voyage comprenait des rencontres avec Gonsalves et des membres du Cabinet.

A LIRE AUSSI: Le Maroc se classe 7e dans l’indice de performance du changement climatique 2023 récemment publié

Les rencontres ont passé en revue la coopération Rabat-Kingstown dans de nombreux secteurs dont l’agriculture et l’éducation.

Selon le Premier ministre vincentien, le Maroc fournit une assistance technique au pays en ce qui concerne les tests de fertilité des sols : “Les Marocains sont déjà en train de faire des tests de fertilité des sols, nous devons intensifier cela pour que les agriculteurs ressentent l’impact de ce travail technique. .”

En outre, le gouvernement Gonsalves mène des négociations avec la délégation marocaine pour remplacer les bourses partielles par des bourses entièrement financées dans le but de couvrir l’éducation de jusqu’à 20 étudiants pour 2023.

Les bourses sont susceptibles de renforcer les liens entre les deux nations qui ont actuellement des points de vue similaires sur des questions régionales et internationales telles que le différend sur le Sahara occidental.

En mars, le Premier ministre de la Dominique Roosevelt Skerrit a inauguré un consulat à Dakhla au nom de six pays des Caraïbes orientales, dont Antigua-et-Barbuda, la Dominique, la Grenade, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie et Saint-Vincent-et-les Grenadines.

La démarche diplomatique a réaffirmé le soutien des pays à la position marocaine sur le différend du Sahara occidental et leur a fourni une “présence diplomatique très importante et prometteuse” au Maroc.

SOURCE : actualités marocaines