Des chercheurs travaillant en Papouasie-Nouvelle-Guinée découvrent un oiseau inconnu des scientifiques depuis 1882

Le faisan-pigeon à nuque noire, documenté par la science pour la première et unique fois en 1882, a été redécouvert en Papouasie-Nouvelle-Guinée, ont annoncé jeudi les associations à but non lucratif Re:wild et American Bird Conservancy.

L’oiseau a été trouvé dans son habitat naturel de l’île Fergusson au large de la côte est de la Papouasie-Nouvelle-Guinée et est en danger critique d’extinction. Les photos et vidéos prises de l’oiseau par les chercheurs marquent la première preuve documentée de son existence en 140 ans.

“Après un mois de recherche, voir ces premières photos du faisan-pigeon, c’était comme trouver une licorne. C’est le genre de moment dont vous rêvez toute votre vie en tant que défenseur de l’environnement et ornithologue amateur », a déclaré John Mittermeier, directeur du programme Lost Birds à ABC et co-chef de l’expédition, dans un communiqué conjoint comprenant à la fois ABC et Re:wild. .

L’équipe d’expédition est arrivée sur l’île Fergusson en septembre 2022. Entretiens avec les communautés locales, en particulier celles des versants ouest du mont. Kilkerran, a aidé les chercheurs à identifier les lieux d’habitation du faisan-pigeon.

L’aide d’Augustin Gregory, un chasseur qui a déclaré avoir vu l’oiseau dans une zone de crêtes et de vallées abruptes, a été cruciale. Après avoir décrit les appels de l’oiseau et rapporté plusieurs observations, l’expédition a ensuite installé des caméras sur une crête à 3 200 pieds au-dessus de M. Le village de Grégory.

L’oiseau a été retrouvé alors qu’il ne restait que deux jours avant le départ de l’expédition de l’île Fergusson.

“Les communautés étaient très excitées lorsqu’elles ont vu les résultats de l’enquête, car de nombreuses personnes n’avaient pas vu ou entendu parler de l’oiseau jusqu’à ce que nous commencions notre projet et que nous obtenions les photos du piège photographique”, a déclaré Serena Ketaloya, une écologiste de Milne Bay, en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Guinée, dans le communiqué conjoint.

L’équipe de l’expédition espère que la découverte du pigeon-faisan à nuque noire après 140 ans annoncera la redécouverte d’autres espèces perdues depuis longtemps.

“Cette redécouverte est une incroyable lueur d’espoir pour d’autres oiseaux perdus depuis un demi-siècle ou plus. Le terrain que l’équipe a fouillé était incroyablement difficile, mais leur détermination n’a jamais faibli, même si si peu de gens se souvenaient avoir vu le faisan-pigeon au cours des dernières décennies », Christina Biggs, responsable de la recherche d’espèces perdues chez Re:wild dans le communiqué conjoint .