Note de l’éditeur

Je suis occupé pour les deux prochains jours.

Considérant à quel point la situation devient désespérée en Ukraine, il y a quelques semaines, j’ai dit à mes proches restés en Ukraine de quitter le pays.

Ils ont d’abord refusé, mais depuis hier quelques-uns d’entre eux ont accepté mon offre. Ils me disent qu’il n’y a plus ni électricité, ni chauffage, ni eau. La vie devient très désespérée pour beaucoup d’entre eux, et l’hiver est déjà arrivé.

Je prépare maintenant ma maison et mon chalet pour les recevoir.

Si j’ai l’énergie, je ferai quelques messages plus tard ce soir.