Emirates va doubler ses vols quotidiens entre Nairobi et Dubaï d’ici le 15 décembre

Emirates devrait doubler ses vols quotidiens entre Dubaï et Nairobi à partir du 15 décembre avant la saison de Noël, lorsque les réservations augmenteront.

La compagnie aérienne rétablira entièrement ses services aux niveaux pré-pandémiques en ramenant les quatorze vols sur la route Dubaï-Kenya, offrant une connectivité améliorée vers Dubaï et vers des destinations sur le réseau mondial d’Emirates de plus de 130 destinations.

Les quatre vols hebdomadaires supplémentaires viendront compléter ses services existants et augmenteront le nombre de sièges d’Emirates à plus de 10 000 par semaine entre le hub mondial de la compagnie aérienne à Dubaï et la capitale Nairobi.

Semblables au service quotidien actuel entre Dubaï et le Kenya, les fréquences supplémentaires seront exploitées avec les Boeing 777-300ER d’Emirates, offrant huit suites privées en Première Classe, 42 sièges inclinables en Classe Affaires et 310 sièges spacieux en Classe Économique.

A LIRE AUSSI: KTB nomme John Chirchir au poste de PDG par intérim

À partir du 15 décembre, le vol aller EK 719 partira de Dubaï à 9 h 35 les lundi, mardi et jeudi et arrivera à Nairobi à 13 h 45. Le service de retour, EK 720, partira de Nairobi les lundi, mardi et jeudi à 15h40 et arrivera à Dubaï à 21h40.

De même, le vol Emirates EK 721 décollera de Dubaï mercredi à 02h10 et arrivera à Dubaï à 06h20. Le service de retour, EK 722, partira de Nairobi le mercredi à 23h55 et arrivera à Dubaï le lendemain à 06h00.

Le nouveau service double quotidien fournira une importante impulsion touristique au Kenya, reliant en toute sécurité les voyageurs de loisirs des États-Unis, de points à travers l’Europe, d’Israël, du Brésil et du Moyen-Orient au Kenya via une escale pratique à Dubaï.

Outre l’augmentation de la capacité en passagers, les nouveaux vols fourniront environ 80 tonnes de capacité de fret par vol, offrant aux entreprises et aux commerçants davantage de possibilités d’exporter des fleurs fraîches, des produits tels que des fruits, des légumes et de la viande, en plus d’ouvrir des voies commerciales pour les importations essentielles. comme les téléphones portables, les vêtements, les chaussures et les articles ménagers.

SOURCE : Entreprise de capitaux