Élections en Malaisie en 2022: parlement suspendu probable, le bloc Perikatan Nasional de l’ex-Premier ministre Muhyiddin stimule la “vague verte” islamiste

Cette histoire a été mise gratuitement à la disposition de nos lecteurs en tant que service public. Veuillez envisager de soutenir le journalisme de SCMP en souscrire.

Le scrutin est officiellement clos pour la 15e élection générale en Malaisie, car la participation électorale a défié les attentes dans ce qui est sans doute le scrutin le plus disputé que le pays ait connu.

Les dernières données de la Commission électorale ont montré que 14,7 millions de personnes – soit 70% des 21 millions d’électeurs éligibles – avaient voté à 16 heures, heure locale, dépassant le précédent record d’environ 12,4 millions de votes exprimés en 2018.

Pourtant, ce chiffre est assez éloigné du taux de participation de 82% lors du vote de 2018. Il y a environ 6 millions de nouveaux électeurs cette fois-ci, à la suite d’une nouvelle législation abaissant l’âge de vote de 21 à 18 ans et permettant l’inscription automatique des électeurs.

Les observateurs ont précédemment suggéré qu’un faible taux de participation était une possibilité au milieu de l’apathie entourant la politique de la sécheuse du pays, qui a vu trois premiers ministres gouverner le pays depuis le vote de 2018.

Cette élection est également sans précédent dans la mesure où trois coalitions distinctes se disputent le droit de diriger la nation pour les cinq prochaines années – le Barisan Nasional dirigé par l’Umno, le multiracial Pakatan Harapan et le nationaliste malais Perikatan Nasional.