La Chine devrait payer pour les dommages climatiques : ministre allemand

BERLIN: Des pays comme la Chine devraient contribuer davantage aux paiements d’indemnisation des pays touchés par des catastrophes alimentées par le climat, a déclaré vendredi 18 novembre la ministre allemande du Développement, Svenja Schulze, à la chaîne de télévision Bayerischer Rundfunk.

“La Chine a actuellement 28% des émissions de gaz à effet de serre. Elle doit donc également contribuer à faire face aux dégâts”, a déclaré Schulze au Bayerischer Rundfunk dans une interview.

“Ils se cachent toujours derrière le fait qu’ils sont un pays en développement. Mais de facto, ils ne sont plus un pays en développement.”

Vendredi, les négociateurs sur le climat réfléchissaient à une proposition de l’Union européenne de fin de soirée visant à résoudre une impasse tenace sur le financement des pays touchés par des catastrophes alimentées par le climat et à rapprocher le sommet des Nations Unies sur le climat de cette année en Égypte d’un accord final.

La proposition de l’UE serait de créer un fonds spécial pour couvrir les pertes et dommages dans les pays les plus vulnérables – mais financé par une “large base de donateurs”.

L’offre de l’UE est en contradiction avec une proposition des pays en développement et de la Chine qui appelait à ce que tous les pays en développement aient accès au fonds. Cette proposition utilisait une définition de l’ONU qui aurait permis à la Chine de recevoir, et non de contribuer, de l’argent.

Les négociations sur les indemnisations obligatoires à Charm el-Cheikh étaient en cours, a déclaré Schulze, “et je ne pense pas non plus que cela puisse être conclu aujourd’hui, mais que nous ayons encore besoin d’une prolongation”.