Buhari appelle au soutien étranger face à l’insécurité

Le président Muhammadu Buhari souhaite la bienvenue aux commissaires aux affaires étrangères qui viennent d’être nommés dans le pays, les exhorte à maintenir la forte collaboration des deux pays et encourage également le travail au sein de leur profession.

Le nouvel ambassadeur du Canada James Kingston Christoff et l’ambassadeur Juan Alfred Miranda Oritz du Mexique sont arrivés mardi à la villa présidentielle d’Abuja pour remettre leurs lettres de créance à la présidence.

Lors de leur réception aujourd’hui, M. Le président a salué la collaboration entre le Nigeria et les pays étrangers qui a grandement contribué à la lutte contre le terrorisme dans le pays, en utilisant ce moyen pour rechercher un soutien plus global pour chasser l’insurrection, le banditisme et les enlèvements dans le pays.

Il a déclaré que le succès historique enregistré jusqu’à présent dans la lutte contre l’insécurité ne peut être qu’avec le soutien étranger.

Dans une déclaration publiée par son assistant aux médias, Femi Adesina révèle que “l’effet dévastateur de l’insécurité mondiale, du changement climatique et de l’ère post-COVID-19 a dévasté les économies mondiales. Les nations continuent de lutter pour se remettre de ces multiples défis mondiaux.

“La guerre en cours entre la Russie et l’Ukraine a sapé les progrès réalisés par les pays dans la lutte contre la sécurité alimentaire au cours de la dernière décennie. Alors que l’instabilité politique en Libye continue d’alimenter le terrorisme au Sahel, ainsi que de saborder la subsistance démocratique dans les régions d’Afrique de l’Ouest et du Centre.

“Le Nigéria n’est pas exclu de l’équation, car nous nous battons pour débarrasser notre pays du banditisme, des enlèvements, de la crise des éleveurs/agriculteurs et de l’insurrection. Cependant, nous réalisons des progrès significatifs avec le soutien de pays amis comme le vôtre pour soutenir ces combats jusqu’à ce que nous surmontions ces défis.

Le président a exhorté les hauts-commissaires à étudier le développement politique au Nigeria alors que le pays approche à grands pas des élections nationales de 2023 et a ajouté qu’ils devraient respecter le cadre de leur éthique professionnelle.

“Alors que les tambours de la campagne commencent à monter, je vous exhorte à vous laisser guider par la pratique diplomatique pour vous assurer que vos activités restent dans les limites de votre profession alors que vous surveillez la préparation des élections et le déroulement des élections générales”. il a dit.

Il les a encouragés à travailler dans les limites de leur profession et à s’appuyer sur les succès de leurs prédécesseurs.

“La tâche qui vous attend vous oblige à la fois à tirer parti des succès de vos prédécesseurs et à poursuivre vos efforts dans l’expansion et l’avancement des relations bilatérales cordiales et de la coopération entre le Nigeria et vos pays respectifs. Ces relations, comme vous le savez tous, traversent les sphères politiques, socio-économiques et culturelles et ont, au fil du temps, profité à notre peuple.

« Je suis convaincu que, dans l’exercice de vos responsabilités diplomatiques au cours de votre mandat, vous disposerez de temps pour apprécier le caractère unique et la force des diversités culturelles de notre pays, tant sur le plan des ressources humaines que naturelles, ainsi que sur le la flore et la faune à travers le pays », a noté le président, tout en appelant à plus de collaboration pour contrôler le terrorisme, le banditisme et l’insurrection.

Il a déclaré que la diversité culturelle du Nigeria “représente notre fierté en tant que nation et notre identité en tant que peuple”, tout en exhortant les diplomates à nouer également des amitiés et des connaissances au cours de leur séjour dans le pays.

S’exprimant au nom des autres ambassadeurs, l’ambassadeur du Canada a exprimé sa gratitude au président pour la cérémonie d’acceptation des lettres de créance. Il a ajouté qu’ils veilleront à nouer des relations et à travailler dans l’intérêt des deux pays.

Dans ses mots, il a déclaré : “Aujourd’hui marque le début officiel de notre engagement avec le gouvernement de la République fédérale du Nigeria. Nous travaillerons en étroite collaboration avec les ministres et les responsables pour entamer une relation progressiste”.