Au moins 21 morts dans l’incendie d’un camp de réfugiés dans la bande de Gaza Nouvelles du monde

Au moins 21 personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées à la suite d’un incendie dans un immeuble résidentiel d’un camp de réfugiés dans la bande de Gaza, selon des responsables.

Il a fallu plus d’une heure aux pompiers pour contrôler les flammes qui ont éclaté au dernier étage d’un immeuble résidentiel de quatre étages dans le camp de réfugiés densément peuplé de Jabalia.

Des habitants assistaient à une fête dans l’immeuble, tandis que des témoins ont déclaré avoir entendu des cris mais ont ajouté qu’ils ne pouvaient pas aider ceux qui se trouvaient à l’intérieur en raison de l’intensité de l’incendie.

L’agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) a tweeté que, selon des informations, parmi les personnes tuées figurent huit enfants, quatre femmes et un employé retraité de l’UNRWA.

Des ambulances ont transporté les blessés vers les hôpitaux locaux et Israël, qui, avec l’Égypte, maintient un blocus sur Gaza, a déclaré qu’il autoriserait l’entrée de ceux qui avaient besoin de soins médicaux.

Le ministère de l’Intérieur de Gaza a déclaré qu’une première enquête avait révélé que de grandes quantités d’essence avaient été stockées sur le site, alimentant l’incendie. Il n’était pas clair comment l’essence a été enflammée.

Des images de la scène montrent de grandes foules se rassemblant à l’extérieur du bâtiment, tandis que des policiers du Hamas à l’intérieur évaluent le site.

Le président palestinien Mahmoud Abbas l’a qualifié de tragédie nationale et a déclaré qu’il y aurait une journée de deuil.

Image:
Des officiers du Hamas sécurisent les lieux de l’incendie d’un appartement dans le camp de réfugiés de Jabalia. Photo : AP

Hussein al Sheikh, secrétaire général du comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), a déclaré dans un communiqué que l’Autorité palestinienne a exhorté Israël à ouvrir le point de passage d’Erez avec Gaza pour transporter les cas graves afin de les traiter hors de l’enclave si nécessaire.

Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a tweeté que son personnel aiderait à évacuer les blessés.

Jabalia est l’un des huit camps de réfugiés de Gaza, qui abrite 2,3 millions de personnes et l’une des zones les plus densément peuplées du monde.

Gaza, qui est dirigée par le groupe militant palestinien Hamas et sous le blocus israélo-égyptien paralysant, fait face à une crise énergétique.

Les gens stockent souvent de l’essence et du gaz de cuisine dans leurs maisons en prévision de l’hiver et les incendies de maison ont déjà été causés par des bougies et des fuites de gaz.